Comment régler la pression d’un réservoir à vessie ?

réservoir à vessie

Combiné à une pompe, un réservoir à vessie permet de jouir d’une réserve d’eau sous pression. Ainsi, sa distribution sera automatisée. Mais comment régler la pression d’un réservoir à vessie ? Pour assurer un bon réglage, certains points sont à connaître. Découvrez-les dans les lignes qui suivent.

Le mode de fonctionnement d’un réservoir à vessie

Avant de vous demander comment régler la pression d’un réservoir à vessie, il est important d’avoir quelques notions sur le mode de fonctionnement de ce dispositif. Lorsque l’on associe le réservoir à vessie à une pompe, il offre la possibilité d’avoir de l’eau en réserve. La source de cette eau peut être un puits, une cuve ou un forage.

Le fonctionnement du réservoir à vessie repose sur un principe d’actionnement, suivant la pression de l’air du réservoir. Plus la quantité d’eau contenue dans la vessie augmente et plus la pression de l’air entre le réservoir et la vessie est élevée, et vice-versa. D’autre part, quand la vessie est remplie, la pression de l’air est basse. En règle générale, la moyenne pour une pression de démarrage d’une pompe s’élève à 1,4 bar. Pour ce qui est de l’arrêt, la pression équivaut à 2,8 bars.

Pour que le réservoir à vessie fonctionne correctement, il est essentiel de remplir le réservoir d’air au bout de 12 à 18 mois d’usage. Autrement, le réservoir ne remplirait plus sa fonction de tampon comme il faut. Cela peut engendrer un déclenchement importun de la pompe.

Pour effectuer cette manipulation, il suffit de vous équiper d’un compresseur muni d’un manomètre. Vous devez par la suite suivre les instructions de la notice afin de savoir à quelle pression le réservoir gonfle. Dans le cas où cette procédure ne permettrait pas de ramener le réservoir à vessie à sa fonction normale, il est recommandé de vérifier si la vessie est percée ou non.

réservoir à vessie

Comment régler la pression d’un réservoir à vessie : ce qu’il faut faire

Comment régler la pression d’un réservoir à vessie ? À titre de rappel, lorsque vous installez le réservoir à vessie sur un dispositif de pompage, il assure le déclenchement et l’arrêt de la pompe surpresseur. Ceci, grâce au pressostat ou contacteur manométrique. Ce contacteur agit comme un interrupteur un intervalle de pression précis.

Pour entamer le réglage de la pression du réservoir, vous devez commencer par retirer le capot de protection et la vis de celle-ci. Une fois que vous l’aurez enlevé, vous remarquerez le mécanisme de la pression, représenté par deux ressorts, un gros et un petit. Ces deux ressorts permettront de configurer les pressions de la pompe, par l’intermédiaire du réservoir à vessie.

Dans un premier temps, vous devez paramétrer la pression haute, grâce au gros ressort. Au dessous du ressort, vous avez des indications « + » et « - », qui vous permettent de connaître le sens de rotation. En fonction de la pression recherchée, vous tournerez vers « + » ou vers « - ». En second lieu, vous devez régler la pression basse, avec le petit ressort. Comme avec le gros ressort, vous trouverez des signes « + » et « - » sur le petit ressort.

Pour lire la pression de l’eau, vous n’avez qu’à vous référer au manomètre. Vous savez maintenant comment régler la pression d’un réservoir à vessie !