Conseils d’aménagement de cuisine avec ilot central et table intégrée

Considéré comme l’incontournable des cuisines modernes et fonctionnelles, l’îlot central représente un must have. En plus de faire gagner de la place, il est aussi utile lors de la prise des repas. En effet, grâce aux différents types de tables intégrées, l’esthétique et la fonctionnalité de l’îlot central sont renforcées. Voici quelques conseils à prendre en compte pour l’aménagement d’une cuisine avec îlot central et table intégrée.

Les différentes configurations d’îlots centraux et table intégrée

Utilisé comme plan de travail, l’îlot central est l’élément de référence en ce qui concerne les cuisines ouvertes. De nos jours, il joue plusieurs rôles y compris celui de table à manger. Grâce à des modèles spécialement conçus pour optimiser l’espace, il apporte une esthétique unique aux intérieurs. Même s’il existe plusieurs déclinaisons de cuisine avec ilot central et table intégrée, certains modèles servent de point de référence.

Le plan de travail prolongé en I, en L ou en T

Dans cette première configuration, le plan de travail de l’îlot central se prolonge pour devenir une table à manger. L’espace est alors suffisamment grand pour permettre de prendre les repas. Si la pièce est grande, on obtient une longue table qui permet aussi de structurer l’espace. Une distinction nette est ainsi faite entre la cuisine, le coin repas et le salon par exemple. Selon les dimensions de la cuisine, une disposition de prolongement en L ou en T peut également être adoptée.

La table intégrée en escalier

Ici, la table à manger est légèrement décalée par rapport au plan de travail qui est plus haut de quelques centimètres. Le plan de travail peut aussi être situé plus bas. Dans tous les cas, la zone de cuisson est clairement délimitée. Pour installer ce modèle d’îlot central, il est possible d’opter pour une configuration en L ou en T. Il faut noter que ce style permet de briser la symétrie parfaite de la cuisine.

Vous aimerez aussi :  Guide pour bien choisir son électricien professionnel

Un îlot central qui déborde

Pour intégrer une table à l’îlot central de cuisine, il est possible d’opter pour un plan de travail débordant. Cela signifie que le socle de l’îlot est moins grand que le plan de travail. Généralement, il faut un minimum de 30 cm afin de profiter d’un confort optimal.

De plus, des chaises basses seront disposées en dessous de la partie débordante. Il suffira de les tirer pour s’asseoir. Le débordement du plan de travail peut être rectiligne ou en enfilade sur deux ou trois côtés.

L’association du blanc et du bois dans la cuisine reste une tendance intemporelle qui apporte luminosité et chaleur. Opter pour des meubles de cuisine en bois clair, accompagnés d’un plan de travail blanc, crée une atmosphère élégante et moderne.

Une table en équilibre sur l’îlot central

L’un des côtés du plan de travail de l’îlot central peut aussi servir de support pour une table à manger. Celle-ci peut être arrimée de manière fixe ou coulissante. Pour un meilleur effet, il est souhaitable que ses caractéristiques permettent de rompre avec les lignes nettes de la cuisine. L’intérêt de cette solution est qu’elle permet de jouer avec les volumes.

cuisine avec ilot central et table intégrée

Les conseils d’aménagement

Pour aménager une cuisine avec îlot central et table intégrée, il ne suffit pas de choisir le type de configuration. Les éléments comme les matériaux ou les couleurs ont  aussi leur importance.

Les matériaux à privilégier pour la conception d’un îlot central avec table intégrée

Le choix des matériaux dépend des goûts et du style de décoration intérieure du propriétaire. Toutefois, pour l’aménagement des cuisines, les principaux matériaux utilisés et conseillés sont :

  • l’inox
  • le bois
  • la pierre (quartz, marbre, granit, etc.).
Vous aimerez aussi :  Problème d’évacuation de machine à laver qui refoule, que faire?

Des éléments en verre peuvent être combinés avec ces différents matériaux. Il faut cependant éviter la faïence qui est réservée à la crédence. Pour le sol, le carrelage est conseillé, mais il est aussi possible de poser du plancher ou des dalles adhésives.

Les options d’aménagement et de rangement

L’îlot de cuisine avec table intégrée est une idée futée et un véritable avantage gain de place. Il peut comporter un coin préparation avec une plaque de cuisson. Dans ce cas, une hotte doit être placée pour absorber les odeurs. Un évier peut aussi s’intégrer dans la surface de l’îlot central. Il faut à cet effet utiliser des éléments de robinetterie chics.

Un comptoir adossé au plan de travail peut donner un effet de style bar. Des appareils électroménagers peuvent dans certains cas être imbriqués dans l’îlot central. Cela augmente la fonctionnalité de ce plan de travail. Pour optimiser l’îlot central, des rangements s’ajoutent toujours pour le stockage divers objets (vaisselle, appareils électroménagers, bouteilles de vin, etc.). Ils peuvent se situer sous l’îlot ou sur ses côtés.

Les couleurs pour sublimer l’îlot central de cuisine

Plusieurs tendances sont à la mode actuellement. C’est le cas par exemple du monochrome, tout blanc, tout noir ou autre couleur. La cuisine étant un lieu de vie et de convivialité, il est recommandé d’opter pour les couleurs gaies (bleu, orange, jaune, rouge, anis, etc.). Ce sont aussi des couleurs très modernes. Le bicolore est également très tendance, notamment le blanc et le noir.

Le blanc peut aussi être associé à du violet, du taupe ou du gris. L’ajout des couleurs peut se faire par le biais de quelques objets clés. Il est aussi possible de jouer sur les couleurs des matériaux (marbre blanc et bois ou marbre noir et inox).