Cloisons et doublages de Maison

La détermination de plan final des pièces se réalise suite à la mise en place des doublages et des cloisons. Ces deux éléments sont le sujet traité dans cet article donc suivez avec nous les informations fournies dans ce qui suit.

Les doublages

cloison de doublageJouant un rôle capital dans l’isolation thermique, les doublages des murs constituent des éléments indispensables surtout avec le progrès que connait la réglementation thermique.
En général, les systèmes adoptés se composaient des plaques de plâtre maintenues à un isolant thermique en usine (isolant thermique de genre polystyrène ou laine de roche).
La fixation de ces plaques sur le mur se fait avec des plots de colle alors que les joints entre les plaques sont manœuvrés avec des bandes enduites. Ces bandes sont usées pour joindre le mur avec le plafond. Si vous désirez avoir également une isolation phonique, on vous recommande de choisir les plaques avec laine de roche.
En outre, il y a un autre concept visant à fonder une deuxième cloison ayant une épaisseur faibles à mettre en place dans la face interne des murs (on parle de contre cloison) sans oublier d’inclure un isolant.

Les cloisons

cloison de maisonGlobalement, l’épaisseur des cloisons de séparation entre les pièces est comprise entre 7 et 10 cm. La composition de la cloison se fait à base de plaques de plâtre si non on peut trouver des cloisons conçus avec des briques plâtrées ou des carreaux de plâtre.
Etant donné que ce système de cloisonnement est assez facile à mettre en place et que son cout demeure très avantageux, il a connu un grand essor et une forte évolution sur le marché. Le système prend forme de 2 plaques de plâtre réunies par le carton alvéolé (on parle de cloison alvéolaire).
En outre, il y a un autre système qui consiste à ce que les deux plaques soient maintenues sur un squelette en métal (on parle de cloison sur ossature métallique).
Qu’il s’agit de cloison alvéolaire ou sur ossature métallique, la joints entre les plaques sont à manœuvrer avec les bandes enduites et il est possible de croître l’épaisseur des parois afin de garantir plus d’isolation acoustique.
Pour les pièces humides, comme la salle de bain, sachez qu’il y a des plaques qui assurent une bonne résistance aquatique ceci dit qu’il vaut mieux minimiser l’usage du bois et des panneaux fragiles à l’eau et/ou l’humidité dans la salle de bains ainsi que la cuisine.
Assez lourds, les carreaux de plâtre se déclinent en diverses épaisseurs comprises entre 4,5 et 10 cm. L’assemblage de ces carreaux de plâtre se fait en utilisant la colle spéciale.
Pour les cloisons les plus épaisses (entre 12 et 17 cm), elles sont à concevoir d’une manière classique avec des briques ou des agglomérés de ciment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.